«

»

Zeitkratzer

ZEITKRATZER & CARSTEN NICOLAI / KENJI HAINO / TERRE THAEMLITZ
« Electronics »
(Zeitkratzer Records)
zeitkratzer
L’ensemble contemporain Zeitkratzer a déjà à son actif beaucoup des compositions avec des musiciens issus de la frange expérimentale, noisy, industrielle ou abstraite de l’electronica. La plus saisissante étant sans doute l’album très « free » réalisé en compagnie de John Duncan. Pour ce coffret baptisé Electronics, ce sont Carsten Nicolai, Kenji Haino et Terre Thaemlitz qui ont été mobilisés. Chacun d’entre eux — il y a donc trois CDs — explore une veine différente. Comme on peut s’y attendre, Cartsen Nicolai dévide de longues trames numériques (« Synchron bitwave ») et des drones parsemés parfois d’une note de piano fugitive ou d’une brève et intempestive intervention de l’orchestre qui sommeillait jusqu’alors… Keiji Heino est plus déroutant, plus « concret » et « contemporain » dans sa démarche. La voix, entre cri et plainte, est une composante qui s’impose sur ces textures bruitistes. Terre Thaemlitz, enfin, est plus « groovy ». C’est le seul à introduire vraiment un rythme dans cette histoire. Du moins, au début ! Après, un clavier guilleret comme un 11 novembre se charge de tempérer nos ardeurs. Et, malgré quelques sursauts (« Hobo train »), ce volet s’achève dans une ambiance crépusculaire (« Superbonus »). PS : tous les enregistrements sont des captations faites lors de concerts.
> www.zeitkratzer.de

Laurent Diouf
publié dans MCD #50, janvier/février 2009