«

»

Villalobos

VILLALOBOS
« Fizheuer Zieheuer »
(Playhouse)

C’est un « album » un peu à part, en tout cas dans la discographie déjà pléthorique de Ricardo Villalobos… Deux plages d’une bonne demi-heure chacune, quasi sur le même tempo. Le rythme est assez métallique et claque d’une manière qui n’est pas sans rappeler les riches heures de la techno-indus (Starfish Pool en tête…), mais les variations progressives qui le modulent obéissent aux lois du dub. Sur la distance, c’est un engrenage rythmique que rien ne semble vouloir (pouvoir ?) arrêter… Nous en sommes là de nos rêveries d’auditeur solitaire lorsque s’élèvent des cuivres, genre fanfare latino ou cirque fatigué, qui nous prennent un peu au dépourvu… À peine le temps de réaliser la nature de ce carambolage sonore que cela disparaît. On cherche alors la source de cette « interférence » sur d’autres pistes. La mise en route intempestive d’un mp3 ou le clairon d’une page d’accueil d’un site qui viendrait polluer notre écoute ? Eh bien, non ! Il s’agit d’une sorte de fève acoustique que Ricardo Villalobos a (mal) dissimulée dans le premier morceau…

Laurent Diouf
publié dans MCD #38, janv.-fév. 07