«

»

Unitone HiFi

UNITONE HIFI
Rewound + Rerubbed
(Incoming!)

Il y a des labels conceptuels, d’autres qui marquent leur différence par un design spécifique ou une unité de ton dû à un ingénieur du son hors pair. Ce qui caractérise Incoming!, en plus de son éclectisme, c’est son aspect cyclique. Il y a un an (déjà !, seulement ?), Mark inaugurait son label en lançant les deux premiers volumes de la série Serenity Dub qui furent suivit de près par l’album de Unitone HiFi, Wickedness Increased. 1996, début d’un autre cycle : après une autre fournée de ces désormais fameuses compilations, cette anthologie inaugure cette nouvelle étape. One step beyond puisqu’il s’agit des remixes tant attendus. On efface tout et on recommence : Rewound + Rerubbed. Loin des versions originelles, c’est à une véritable procédure de re-routing, à un détournement auxquels sont soumis les morceaux. En dé-livrant eux-mêmes deux approches différentes de leurs titres, Dutchieman, Stinky Jimet XCellent E indiquent clairement la direction prise par cet album : une déconstruction en règle, qui part du dub et s’achève sur des démarches plus expérimentales. C’est à Manasseh que revient l’honneur d’ouvrir ce set. Nick Raphaël ne fait pas de cadeau, la basse est assommante. Même scénario de la part des Rockers Hi-Fi, mais avec des samples de vieux standards en plus. Puis, on entre dans une autre dimension avec Spectre ! C’est toujours aussi lourd mais plus cauchemardesque, la rythmique se fait insistante. Avec Drome, les drums sont à égalité avec les basses. Bernd Friedmann, à qui l’on doit aussi Some More Crime, sera aux côtés de Unitone HiFi avec un de ses autres projets, Nonplace Urban Field, pendant la tournée Advanced Dubfloor Dizgo, fin Mai. Funki Porcini, avec un remix trip-hop minimaliste est moins “wicked” que Digidub (également à l’affiche de cette soirée prometteuse). En compagnie de Zargo, Egon Zo réussi une fusion jungle/techno. De son vrai nom Paul Evans, c’est en tant que DJ qu’il assurera le début et la fin de ces sessions live (comme à l’époque des “Interference Nights” lorsqu’il travaillait avec Keith LeBlanc & DJ Spike). Cette dérive se poursuit avec Nemesis Dub System (très proche de Unitone HiFi) et Immersion (aka Colin Newman et Malka Spiegel, remenber Wire et Minimal Compact) qui nous entraînent au royaume “bass & drum”. Cet album se referme provisoirement sur Muslimgauze. Bryn Jones, dont c’est là le premier remix, fait trembler Babylone. Conclusion temporaire car où sont passées les versions annoncées de Black State Choir, Zuvuya, 2 Go Mad et Mo’Delay (qui faisait les vocaux sur la première mouture de “Guiding star”). Idem : le mix non-retenu de S.T.M.E., qui figure pourtant sur l’advanced-tape que quelques privilégiés ont pu écouter. Qui sait, ces “unreleased-tracks” réapparaîtront peut-être lors de la prochaine phase…

Laurent Diouf