Pop Ambient 2020

POP AMBIENT 2020
(Kompakt)

En cette fin d'année, voici la compilation rituelle du label Kompakt qui ouvre, cette fois, la décennie suivante — ce sera la troisième pour cette série — de manière un peu triste malgré la présence de Thomas Fehlmann, Klimek et Andrew Thomas grand habitué du genre. Certes, comme convenu, c'est une sélection 100% ambient. Aucune rythmiques, ni de lignes de basse, selon la charte en vigueur pour cet exercice de style. Les morceaux sont de facture assez acoustique, surmontés néanmoins de quelques motifs électroniques, avec des nappes qui s'élèvent comme un vent d'hiver… Mais l'ensemble n'est pas très flamboyant, presque ennuyeux. Comme une illustration, par ailleurs revendiquée, de l'adage d'Andy Warhol : boredom is a stylistic device… Néanmoins, on se prend à rêvasser avec Yui Onodera qui délivre un autre épisode mélodieux de sa série "Cromo" (déjà sur la cuvée 2017 et 2019 de Pop Ambient) ; Joachim Spieth, le grand manitou du label techno Affin, ici évanescent avec "Meteor" ; Markus Guentner entre drone et downtempo ("Clade") ; Leandro Fresco & Thore Pfeiffer "Neo" (chacun auteur d'un album sur l'éphémère sous-division Kompakt Pop Ambient justement) ; Gen Pop "Iron Woman"… Et surtout T.Raumschmiere que l'on a connu très abrasif et foutraque, qui se révèle ici à la fois captivant et intriguant avec "Notre-Dame". Comme chacun sait, un déménagement vaut un incendie…

Laurent Diouf
wtm-paris.com, 2018

Lien Permanent pour cet article : http://www.wtm-paris.com/pop-ambient-2020/