«

»

Jukebox Buddha

JUKEBOX BUDDHA
(Staubgold)
jukeboxbuddha
Le nom de ce recueil est parlant pour les initiés, ou plutôt pour les heureux possesseurs de la fameuse Buddha Machine. Cette "boîte à loops" conçue par le duo sino-américain FM3 — alias Christiaan Virant & Zhang Jian qui sortent par ailleurs un mini-album, aride, mais mélodique, chez Lona Records. Ressemblant à un transistor, ce générateur de boucles est pourvu d'une sortie jack qui permet de copier les mantras électroniques qui s'en échappent. Des sons ronds ou plus aigus qui tournoient inlassablement : une base pour élaborer des compositions plus complexes en ajoutant un rythme asthmatique, les bruits d'environnements extérieurs, des bribes de voix ou de chants, de discrètes mélodies acoustiques, des bidouillages laptop, etc. Finalement, à ce jeu-là, tout ou presque est possible. Comme pour le dub. Et c'est sans doute la raison pour laquelle Adrian Sherwood et Doug Wimbish s'y sont prêtés; de même que Thomas Fehlmann (The Orb), Mapstation et Robert Henke (Monolake). Pour autant, toutes leurs compositions restent introspectives et assez expérimentales, voire bruitistes… Loin de toute exubérance, c'est avant tout un travail sur le son et ses vertus évocatrices, méditatives. Ce que confirme l'écoute des autres intervenants: Aki Onda, Kammerflimmer Kollektief, Alog, Gudrun Gut, Blixa Bargeld (Einstürzende Neubauten), Jan Jelinek en association avec Pekler + Leichtmann, etc.

Laurent Diouf
publié dans MCD #37, novembre-décembre 2006