«

»

Cyantific

CYANTIFIC
« Ghetto Blaster »
(Hospital Records)

C’est un nom que l’on voit revenir régulièrement dans le circuit de la drum-n-bass britannique et pourtant, Jon Stanley et Matt Whitehead n’avaient jamais encore sorti d’album. Et à l’écoute de ce disque, on constate qu’ils n’abandonnent rien ni personne, pour reprendre une formule de saison, puisqu’ils ouvrent sur un titre aérien et volubile — leur marque de fabrique — co-signé avec Logistics, lui aussi adepte de cette tonalité fluide et « symphonique ». On notera au passage deux autres collaborations. Une avec la vocaliste Diane Charlemagne sur « Don’t follow ». L’autre avec Matrix pour le très galvanisant « Cover story ». Au-delà de ces connections, les autres tracks démontrent la capacité de Cyantific à colorer ses breakbeats avec des éléments plus tech (« Neon skyline »), à arrondir au maximum ses lignes de basses au point de révéler des accointances avec le dub (« Asia »), à complexifier les rythmiques tout en gardant cet esprit « lyrique » (« Little green men »). Au final, un album qui se démarque nettement parmi les (toujours) très nombreuses productions drum-n-bass.

Laurent Diouf
publié dans Coda, mai-juin 2006