«

»

Wild Shores

WILD SHORES
"Optophonia"
(Optical Sound)
wildshores
Entre musique et installation, images et lumières, le collectif Wild Shores a toujours eu une démarche pluri-disciplinaire dans laquelle la poésie et les machines se répondent. Un dialogue réitéré lors d'une performance opto-phonique dont le label Optical Sound a immortalisé la bande-son. Une musique, sombre, répétitive et hypnotique, qui transfigure les "textes tunisiens" de Marc-Henri Lamande. Toutes les routes avaient été jetées comme mercure sur ce lit de marbre, baves d'un escargot curieux et sommaire. Je marchais sur la croûte du monde, sur un couvercle où je sentais en profondeur des poches crevassées qui avaient conservé jalousement le bonheur. Oui, ce fameux bonheur que toute civilisation recherche. Mais les civilisations en elles-mêmes n'existent pas, seul existe l'homme et l'homme face à la peur se dédouble, se triple. Sa culture est comme le serpent chinois, ondulant de mille morts, riant par-devant, infini par derrière, ne donnant aucun signe qu'inexorable démission, production automatique de la parfaite conscience, reflet de papier, enseignement par le vide de l'ignorance… Live, cette lecture s'incarne au travers de la gestuelle d'un personnage évoluant sur fond de vidéo, lumière rouge et dispositif audio; dont un instrument génératif conçu par Servovalve.

Laurent Diouf
publié dans MCD #44, janvier-février 2008