«

»

Resoe

RESOE
« The Black Void Of Space… »
(Echocord)
resoe

Précédé par un maxi éponyme, cet album synthétise presque toutes les tendances qui structurent le dub actuellement. Très « space & breakbeat » au début (« Lakeviews »), la tonalité trouve ensuite un compromis entre minimal et clicks & cuts. Après cette « Mutation », les morceaux se chargent alors de mélodies qui se placent en contrepoint d’éléments rythmiques qui boostent un peu la ligne de basse (« Dubcuttin' », « Nachhall », « Apart From Moorpark »…). Puis le compteur s’affole un peu plus avec « Minus And Plus » qui présente un aspect plus rugueux, plus déconstruit, sans pour autant abandonner complètement les textures ambient qui apportent un velouté à l’ensemble du tracklisting. Capable d’abstraction et d’une certaine froideur, Resoe affirme aussi son intérêt pour le « roots » sur « Damoon ». Toujours bien présentes, les mélodies se conjuguent ensuite avec d’autres variations rythmiques et synthétiques; au point d’amorcer vers la fin un virage dubstep… On le voit, ce disque fort de sa richesse et de sa diversité prouve que la galaxie minimal-dub est loin de se fossiliser sur un seul tempo.
> www.echocord.com

 

Laurent Diouf
publié sur Digitalmcd.com, janvier 2011