«

»

Resoe

RESOE
"The Black Void Of Space…"
(Echocord)
resoe

Précédé par un maxi éponyme, cet album synthétise presque toutes les tendances qui structurent le dub actuellement. Très "space & breakbeat" au début ("Lakeviews"), la tonalité trouve ensuite un compromis entre minimal et clicks & cuts. Après cette "Mutation", les morceaux se chargent alors de mélodies qui se placent en contrepoint d'éléments rythmiques qui boostent un peu la ligne de basse ("Dubcuttin'", "Nachhall", "Apart From Moorpark"…). Puis le compteur s'affole un peu plus avec "Minus And Plus" qui présente un aspect plus rugueux, plus déconstruit, sans pour autant abandonner complètement les textures ambient qui apportent un velouté à l'ensemble du tracklisting. Capable d'abstraction et d'une certaine froideur, Resoe affirme aussi son intérêt pour le "roots" sur "Damoon". Toujours bien présentes, les mélodies se conjuguent ensuite avec d'autres variations rythmiques et synthétiques; au point d'amorcer vers la fin un virage dubstep… On le voit, ce disque fort de sa richesse et de sa diversité prouve que la galaxie minimal-dub est loin de se fossiliser sur un seul tempo.
> www.echocord.com

 

Laurent Diouf
publié sur Digitalmcd.com, janvier 2011