«

»

Zorn

ZORN
« The City’s Collapsing (but not tonight) »
(Lux Nigra / HausMusik)
zorn
Passé les deux premiers morceaux aux rythmiques somme toute assez soutenues, on découvre des structures moins rébarbatives où un skank prend le dessus, donnant ainsi à une ritournelle printanière un aspect dub (« Serpentine ») que l’on retrouve un peu plus loin de façon plus étouffée. Le clavier est constamment présent, allégeant l’atmosphère par des envolées d’arpèges. Ces harmonies se combinent également avec des breakbeats frénétiques (« Deconsoled », « Jacuzzi suite ») et mécaniques (« Nachtbus »). L’ensemble forme un savoureux compromis entre en une electronica lumineuse, mélodieuse, et de la techno soft propice au home-listenning. Genre, « Highway and landscapes » bucolique… Cet opus réalisé par Michaël Zorn (rien à voir avec John…) est disponible en digipack ou vinyl ornés d’un design différent.

Laurent Diouf
2001