«

»

Woob

WOOB

« Repurpose
 »
(Bigamoebasounds)
woob
Le nom de Woob évoquera sans aucun doute quelque chose à tous ceux qui ont écouté de l’ambient-electronic dans les glorieuses années 90s, en particulier les productions du regretté et désormais mythique label Em:t (cf. 1194 et 4495). Pour être honnête, on pensait que Paul Frankland avait disparu dans les limbes; tout comme son autre projet Journeyman (en compagnie de Colin Waterton sur Ntone, éphémère sous-division de Ninja Tune). Surprise, il ré-apparaît plus d’une décennie après ces derniers faits d’armes, semant derrière lui une farandole de nappes et de textures ronronnantes, parsemées de quelques zigouigouis farceurs, de bribes de conversation fantomatique et autres bruits en arrière-plan. On décèle aussi des apports plutôt discrets de guitares et deux/trois percus au détour d’un titre labyrinthique : respectivement plus de 19 et 17 minutes pour les deux derniers morceaux qui s’offrent comme des invitations au voyage; selon l’expression consacrée. Le tout créant des ambiances de films noirs, tendance « psycho-thriller » (cf. « Stranger air », « Departure »). D’autres pièces, des rééditions et un EP sont également disponibles sur Bigamoesounds, la propre structure de Woob. Inutile de dire que nous sommes heureux de le retrouver. Welcome back !
> http://bigamoebasounds.tumblr.com/

 

Laurent Diouf
publié sur Digitalmcd.com, mai 2011