«

»

Vromb

VROMB
« Sous Hypnose »
(Ant Zen)

On n’y croyait plus, on pensait qu’Hugo Girard alias Vromb avait lâché la rampe ! N’ayez pas peur… Son précédent album, Rayons, datait de 2003. Depuis plus rien à se mettre entre les oreilles, à l’exception d’un split-album avec Telepherique et d’un petit picture-disc l’année suivante. Et puis, voilà ! Fermez vos yeux… Il nous revient, égal à lui-même avec cet opus dark-ambient / techno-indus. Commencez à respirer… Textures abrasives, nappes sombres, basses fréquences, « machinerie » électronique, synthés analogiques, rythmiques sournoises. Vos jambes sont lourdes… On reconnaît d’emblée sa griffe. Et sa démarche très « mentale ». Votre tête est lourde… Toujours très cinématographique, presque hypnotique justement. Vous vous sentez engourdi… C’est d’ailleurs le sujet du disque. Et cela se matérialise par des inserts vocaux sur certains titres. Mais vous êtes détendu… Comme un mélange de réalité et de fiction. Prenant, mais pas flippant. Vous allez bien, très bien… Enfin, à condition d’écouter ça dans des conditions « optimales ». Bientôt vous allez être dans un sommeil profond… Et là, ça fonctionne. C’est merveilleux… Respirez, respirez

Laurent Diouf
publié dans MCD #43, nov-dec 07