«

»

Vladislav Delay

VLADISLAV DELAY
« Demo(n)Tracks »
(Huume Recordings)

C’est la première référence de cette structure dont on ne sait rien !  Si ce n’est que cela pourrait bien être le propre label de Vladislav Delay… D’une part, parce que la deuxième référence est un maxi annexe à cet album, Demo(n)Cuts EP. Et ensuite parce que lorsque l’on clique sur www.vladislavdelay.com nous sommes redirigés sur la page d’accueil de www.huumerecordings.com dont l’architecture et les pages ne nous en apprennent malheureusement pas plus… Cela dit, cet opus s’inscrit à la suite de Mutila, Entain, Naima et l’excellent live Vapaa Muurari. Soit, à l’inverse de la deep-house souvent limite dans laquelle Vladislav Delay se compromet sous le masque de Luomo, un chapelet de tracks enchaînés qui dévident un gargouillement de clicks-n-cuts, le bruissement d’un abstract-groove organique, le feulement de nappes synthétiques d’où s’échappent quelques breakbeats bringuebalants ou une ligne mélodique irréelle (« Onttola » / « Lokakuu »).

Laurent Diouf
publié dans Coda, juillet-août 04