«

»

Vladislav Delay

VLADISLAV DELAY
« Anima »
(Mille Plateaux)

Les deux premiers albums avec lesquels nous avons découvert Vladislav Delay (« Entain » sur Mille Plateaux et « Multila » sur Chain Reaction) reposaient sur une trame ambient organique qu’il s’amusait à déstructurer en semant quelques bruits parasites et/ou en y injectant des remous de basses bien synthétiques. Ensuite, il nous a prouvé au travers de ses projets annexes, Luomo et Uusitalo, qu’il pouvait nous faire danser sur ces textures en les boostants avec des Bpms bien sentis. Délaissant ces apports rythmiques, ce nouvel opus nous replonge dans ce court-bouillon électronique originel. Bien sûr, rien ne nous empêche d’y rajouter à notre tour un rythme circulaire à condition que le pied ne se prenne pas dans ce filet de gargouillis electro-statiques…

Laurent Diouf