«

»

Vladislas Delay

VLADISLAS DELAY
« Whistle Blower »
(Huume Recordings)

Vladislas Delay n’est jamais aussi bon que lorsqu’il fait… du Vladislav Delay ! On oubliera donc ses récentes dérives « techno » via Uusitalo (cf. Tulenkantaja) ou, pire encore, ses side-projects pour samedi soir (Luomo) et son partenariat « rock » pathétique avec AGF… Apparu dans le sillage de Mille-Plateaux, avec la fameuse vague clicks-n-cuts, Vladislav Delay peaufine une techno-ambient organique et minimaliste au fil de ses albums. Comme on le constate ici, il joue toujours sur le long terme — à une exception près les morceaux « oscillent » entre 9 et 12 minutes — pour pouvoir développer pleinement des atmosphères grésillantes, bourdonnantes et intrigantes. Le tout avec un esprit dub; si ce n’est au niveau des sonorités du moins dans la démarche et la manière de placer des sons, de les faire dialoguer et ricocher.

Laurent Diouf
publié dans MCD #40, mai-juin 07