«

»

Stephen Baxter

Gravité
Forte pression et ambiance « moustachue » avec le nouveau roman de Stephen Baxter, Gravité. Au début, cela ressemble à une sorte de Germinal du futur… De pauvres hères semblent condamnés éternellement à extraire du minerai au cœur d’une nébuleuse, écrasés par une gravité infernale qui les cloue dans un fauteuil, transformant le moindre choc ou caillou en impact mortel, pilotant à distance des machines dont certaines tournent à vide… Selon une loi scénaristique immuable, il y a un vilain petit canard qui ne se satisfait pas de son sort et se pose des questions philosophiques et pratiques… Questions auxquelles les « taupes » ne peuvent pas répondre correctement, pour cause de dysfonctionnement mécanique et informatique, mais qui le pousse à transcender sa condition et à aller voir de l’autre côté du miroir galactique. Il s’agit du 1er tome du Cycle des Xeelees

Stephen Baxter, Gravité (Le Bélial’)

 

Laurent Diouf
publié dans MCD #49, nov.-déc. 2008