«

»

John Scalzi

scalziLE VIEIL HOMME ET LA GUERRE

Le vieil homme et la guerre de John Scalzi… Vu le titre, vous vous en doutez, il s’agit d’aventures viriles et sanglantes à bord de vaisseaux spatiaux. Les références en la matière demeurant, comme il est rappelé en 4ème de couv, Joe Haldeman (La guerre éternelle) et Robert Heinlein « réhabilité » depuis l’adaptation d’Etoiles, garde à vous (i.e. Starfish Troopers). On en profitera pour rappeler le recueil initiatique supervisé par Jacques Goimard, Histoires de guerres futures. Si le contexte du roman de John Scalzi s’inscrit dans cette tradition de combats intergalactiques, son postulat est différent. Et c’est là tout l’intérêt. En effet, en guise de chair à canon laser, l’Empire, ou plutôt l’Union Coloniale recrute non pas des bellâtres mais des personnes âgées (il m’a aimé toute la nuit, mon grabataire…). L’avantage, pour les intéressés, c’est qu’on les remet à neuf avant de les envoyer au casse-pipe. Ils ont droit à des traitements médicaux et actes chirurgicaux qu’ils ne pourraient pas se permettre de se payer autrement. Après tout, de nos jours, l’armée américaine prend en charge la scolarité de ses jeunes recrues. C’est finalement la même chose, version papy boom…

John Scalzi, Le vieil homme et la guerre (L’Atalante / La Dentelle du Cygne)

 

Laurent Diouf
publié dans MCD #39, mars-avril 2007