«

»

Robert Holdstock

Earthwind
A contrario des spéculations bio-technologiques, la menace ou du moins l’inquiétante étrangeté de l’espèce humaine peut provenir de sa stagnation, voire d’une régression scientifique… Un « feedback » d’autant plus bizarroïde qu’en ce début de troisième millénaire l’homme maîtrise parfaitement le voyage intersidéral. Imaginez donc le désarroi qui saisit le capitaine Gorstein et son équipage quand, partants joyeux pour des courses lointaines, ils tombent sur une peuplade primitive vivant comme à l’âge de pierre sur une planète forestière (savoureuse dénomination) constellée, qui plus est, d’inscription et d’artefacts celtiques… Le mythe de la forêt à la sauce celte, vous aurez reconnu la signature de Robert Holdstock et la trame de son nouveau roman publié chez Mnémos, Earthwind.

Robert Holdstock, Earthwind (Mnémos)

Laurent Diouf
publié dans MCD #23, novembre 2004