Remission2

WRECK THIS MESS: REMISSION 2
wtmremission2B
CHRONIQUES / REVIEWS >

L'ULTIME ATOME
"Wreck This Mess" est une émission diffusée à Paris sur Radio Libertaire concoctée depuis plusieurs années par Laurent Diouf, fin connaisseur du dub et de ses dérivés, ainsi que des déviances électroniques de toutes sortes. Pour celles et ceux qui n'ont pas la chance (?) d'habiter la capitale, Wreck This Mess, c'est aussi des compilations reflétant l'esprit l'émission et les goûts de son animateur. Plusieurs choses sont frappantes à l'écoute de cette seconde "rémission". Tout d'abord, le dub y tient une place plus grande que sur le premier volume, et une bonne partie de ses activistes actuels ont été conviés: Twilight Circus, (alias Ryan Moore des Legendary Pink Dots) ouvre le bal avec un morceau rare; le label WordSound est représenté par Spectre moins torturé que d'habitude; BSI, label américain ayant édité des enregistrements de Muslimgauze et Alpha & Omega, délègue SystemWide en porte-parole, et Universal Egg, label de Zion Train, dévoile en exclusivité un extrait du prochain disque d'Extremadura. Ajoutons à cela les prestations des Anglais Dub Factory, des Français Botom Botom (pour un titre qui tend un peu plus vers la drum-n-bass), des Japonais Audio Active et de Egon Zo remixant DigiDub, et on obtient un excellent panorama des agités qui répandent actuellement les vibrations de la bass-music au sens large.
Mais la sélection de Laurent Diouf contient également plusieurs pièces qui risquent de défriser bons nombres de dreadlocks, si ce n'est déjà fait. Holon (Starfish Pool vs Riou), Silk Saw, DJ Spooky, Starfish Pool et Lagowski ne se font pas prier pour venir défendre la cause de rythmes plus répétitifs, parsemant leurs compositions de diverses nuisances électroniques et d'ambiance troubles. L'autre fait marquant de cette compilation est sa cohérence en dépit de la grande diversité des artistes présents. Cohérence renforcée par le fait que tous les morceaux sont enchaînés et que l'on passe en douceur de l'un à l'autre, sans trop s'en apercevoir. Une preuve supplémentaire que les classifications sont souvent arbitraires et que les artistes issus de milieux différents ont parfois davantage de points communs qu'il n'y paraît, n'en déplaise aux puristes. Enfin, même si cette compilation ne comporte pas de grandes découvertes, mais plutôt des artistes confirmés (ce qui montre l'étendue des connexions de Laurent Diouf), la qualité des morceaux sélectionnés en fait une acquisition indispensable. Vivement la prochaine rémission !
Mr Lô (additif à l'U.A. n°11)

THE WIRE
For many year Laurent Diouf has championed all forms of experimental dub-infected sound via "Wreck This Mess", his Radio Libertaire radio show somewhere in the Paris environs. Although billed as "ambient-industrial vs. electronic dub vs. hypnotic grooves" when it's all distilled down what we are left with is the dominant sound of drum and bass. DJ Spooky and Spectre come in from New York, Extramadura and the Dub Factory make the journey from the UK and Holon and Audio Active from Japan. But the standout track is provided by South London's Lee Digidub from the time he spent creating sound sources by exploiting the possibilities presented in a Swedish scrap metal yard!
Steve Barker

CODA
En provenance d'une lointaine galaxie, l'objet se pose en douceur sur la platine. Pourtant attention ! Sous des dehors plutôt inoffensifs - couleurs pastel, ambiance éthéré - le traitement ne sera pas de tout repos. Gare aux conséquences, attendez-vous à de sournoises modifications dans votre perception auditive et spatio-temporelle. Les habitués reconnaîtront ici le maître d'œuvre du précédent opus d'Electronic Dub "Wreck This Mess : remission 1", notre "ambiant-industrial-dub-master" national, j'ai nommé WTM, aka Laurent Diouf. Personnage central d'une certaine (sub)dub-culture qui sévit également dans les pages de ce magazine, dans celles, virtuelles, d'Hypertunez sur internet ou encore sur les ondes de Radio Libertaire depuis de nombreuses années. Il sera donc notre pasteur au cours de ce périple aux nombreux détours. Parmi les intervenants de ce monstrueux soundclash, la crème de la diaspora dub-industrielle internationale : le dub psychédélique de Twilight Circus, une prestation hors-norme de Spectre, âme damnée du label WordSound, qui interprète ici son morceau le plus serein (une réussite), les circonvolutions de SystemWide, le post-rock dub de The Dub Factory, un extract d'Extremadura, un des collectifs du label de Zion Train, Universal Egg, un exemple de dub "french touch" avec Botom Botom, les assauts minimalistes et hantés de Holon et Silk Saw (qui nous offrent ici l'une de leur meilleure composition), un DJ Spooky au sommet de sa schizophrénie, Egon Zo remixant DigiDub (excellent là aussi), les rythmes épileptiques d'Audio Active, ceux asséchés et exsangues de Starfish Pool et, pour finir, l'électrochoc basse fréquence d'Andrew Lagowski. Au final, une compilation indispensable, encore plus riche que la précédente, plus cohérente aussi et dont il est important de noter que quasiment tous les titres ont été composés spécialement pour l'occasion. Pas de doute, nous n'oublierons pas le guide !
MX Zone, Coda magazine

KHYLVYH
Voilà enfin le deuxième volet de la fameuse compilation "ambient dub industrial", émanation de l'émission de radio du même nom, animé par le journaliste et découvreur de talents, Laurent Diouf (Radio Libertaire, Coda, Octopus, Feardrop...) qui a réuni sur ce disque la crème des électroniciens de l'infrabasse et du son distorsionné. A l'écoute des morceaux de Spectre, Holon, Silksaw ou Starfish Pool on trouve des similitudes avec les recherches dubisantes du label allemand Chain Reaction (Pole, Rythm & Sound...) qui préfigure la "techno" mentale du XXIIe siècle. Depuis Kingston et les studios enfumés de Lee "Scratch" Perry dans les 70's le dub a pénétré toutes les chapelles musicales faisant exploser les frontières du son. De l'electronica la plus intello (Autechre, Aphex Twin, Plastikman...) à l'indus le plus dur (Ah-Cama Sotz, Morgenstern, Scorn...) la vibration dub emplie l'espace vital et confère à notre réalité une nouvelle dimension... cosmique.
HIV+,
http://khylvyh.free.fr/zine/kron0b.htm

FEARDROP
Tous ceux qui connaissent le concept de Wreck This Mess ne seront pas surpris : Laurent Diouf a encore frappé ! Autant attiré par la froideur industrielle que par l'expérimentation, les basses rondes du dub et les beats de la techno, WTM affirme une nouvelle fois sa position osée de défenseur des hybrides, avec le même engagement qui le pousse à intégrer Merzbow ou Silk Saw dans un magazine qui note Superfunk à 8,5/10 ! Pour sa deuxième compilation, il a choisi d'observer les mutations que peut subir le dub : la sélection, réellement transversale, commence par des titres de Spectre, Twilight Circus (a.k.a. Ryan More des Legendary Pink Dots) ou SystemWide (dub-band américain qui a notamment collaboré avec Muslimgauze), avant de s'affranchir du formant basse-batterie pour les dérives plus électroniques et plus denses de Silk Saw (superbe titre, évidemment), Holon, Starfish Pool ou Andrew Lagowski, pour ne citer que les intervenants les plus connus. Une traversée passionnante, remarquablement cohérente dans son éclectisme.
Bism

MAGIC!
Faisant suite à Rémission 1, Laurent Diouf poursuit ses pérégrinations compilatoires, développement de son émission sur la parisienne Radio Libertaire. Et les fans d'ambient industriel, d'electro dub et d'hypnotic grooves vont être une nouvelle fois comblés. Les ambiances poisseuses à la Kevin Martin sont ses domaines de prédilection, celles où les lignes de basse dub servent à mettre en valeur cet "illbient leeperrysant". Au programme : Ryan Moore, le bassiste des Legendary Pink Dots caché sous Twilight Circus, qui se charge d'installer la bonne vibe, Spectre qui torture le dub comme à son habitude, etc… Laurent Diouf n'en oublie pas pour autant de placer les Français de Botom Botom avec un superbe inédit du Godfather of illbient, où DJ Spooky fait son… DJ Spooky, c'est-à-dire une longue nappe sonore au milieu de laquelle surnage des éléments de musique concrète, jazz et autres boucles semblant tirées des Tontons Flingueurs. Pour finir, Starfish Pool prouve que la techno n'est jamais aussi jouissive que lorsqu'elle se noie dans l'obscur et l'inconsolable (le bien nommé Deep). Un beau voyage en apnée mentale.
Philippe Morrison 3/5, Magic #40, Avril 2000

AB-CD
Another set of juggernaut experimental monster truck grooves from the increasingly brilliant noise museum stable, veering wildly between ambient dub, plunging low end vibrations, and fiercely rhythmic drones. All new material from Andrew Lagowski, Audio Active, DJ Spooky, Silk Saw, Spectre, Starfish Pool, Twilight Circus SystemWide, Extremadura, Botom Botom, Egon Zo vs DigiDub and Holon. Beats big enough to eat entire city blocks.
www.ab-cd.com

M CITY
Wreck This Mess est une émission de radio parisienne bien connue du milieu underground, qui a lieu tous les mardis de 12h30 à 14h30 sur Radio Libertaire, 89.4. Cette compilation est le deuxième volet de la série reflétant l'ambiance générale de cette émission mythique et narcotique. Car il faut l'avouer, cette compilation procure les mêmes effets que lorsqu'on écoute W.T.M.; c'est-à-dire d'incroyables sensations de vertiges et d'apesanteur. Cette fine sélection se scinde en deux parties, des morceaux dub enfumés et d'autres dans le genre indus, voire technoïde. La partie dub est beaucoup plus chaude, world et tribale que les titres retenus pour la première compilation. La partie froide est toujours aussi frigorifique avec des pièces mentales de musique ambient et d'autres plus rythmées et dansantes. Wreck This Mess : remission 2 est une sorte de yin & yang, où le dub langoureux côtoie la face sombre de l'électronique expérimentale. Laurent Diouf est un selector hypnotiseur ultra spécialisé qui a le don de collecter des bijoux électroniques primitifs et urbains.
WS
www.mcity.fr

OCTOPUS
Après un premier volume sorti en 1998 très réussi, la compilation "Wreck This Mess : remission 2" (Noise MuseuM), du nom de l'émission diffusée sur Radio Libertaire à Paris et sa région, réunit à nouveau la crème de l'intelligentsia internationale de l'electronic-dub, de l'ambient-industriel et de l'illbient : de Twilight Circus à Andrew Lagowski en passant par DJ Spooky, le dub-hop de Spectre, mes grooves nucléaires de Holon, Silk Saw et Starfish Pool, les dubs bizarres de Audio Active, aucun aspect de la musique électronique déviante n'est oublié. Egon Zo, DigiDub et SystemWide complètent le line-up de ce recueil. Pour bien faire, une surprise nous est même réservée par l'intermédiaire des Français Botom Botom qui signent un titre drum-n-bass rafraîchissant dans cette atmosphère asphyxiante.

ALL MUSIC GUIDE / MUSICMATCH
"Wreck This Mess : remission 2" is an excellent collection of progressive and experimental dub, the kind that retains its clear debt to old-school reggae while adding sampling technology and various modern studio effects to expand the tradition. Invariably, the sound is bass heavy and often depends on minor keys and eerie samples, but the rhythmic patterns vary from funky breakbeats and thumping house beats to one-drop and rockers (those who complain that this stuff all sounds the same are simply not listening). Nor is all of the variety rhythmic: on "Book of the Great Awakening," Spectre alternates snippets of sitar with strange orchestral samples; Holon's "Check" combines hyperkinetic breakbeats with languorous reggae bass lines in the best jungle tradition; Japan's Audio Active, on loan from the On-U Sound stable, delivers electro-rockers with a relaxed but slightly creepy flavor on "Wanna-na Dub"; while DJ Spooky ranges farthest afield from the dub tradition with "Conduit 23," an exercise in arrhythmic ambience. You could treat this all as mood music and it would work, but it also rewards close listening. Highly recommended.
Rick Anderson, All Music Guide

BSI
BSI has manufactured (for North American distribution) 1000 copies of the new compilation from Noise Museum records, France. This Cd, curated by Laurent Diouf of the Wreck This Mess radio show on Radio Libertaire (the station of the Anarchist Federation), features a selection of mostly exclusive and previously unreleased cuts from a broad spectrum of dub and electronic luminaries featured on the show. This 13 track disc contains cuts from SystemWide, DJ Spooky, Spectre, Twilight Circus and many more. Available otherwise only as a hard-to-find import.
BSI promo-info (the US version was edited under license by B.S.I. Rec.)

NAIL DISTR.
This compilation, the second in the series, reflects the musical visions disseminated by Wreck This Mess, a weekly radio show broadcast from Paris on Radio Libertaire, the station run by the Anarchist Federation
The tracks were selected by Laurent Diouf - writer, critic, and mastermind of WTM since 1991. The tracks reflect his abiding belief in dub / breakbeat / electronic groove as potentially revolutionnary tools.
Most of the tracks here are totally exclusive (including those by DJ Spooky and Spectre), and others are either exclusive versions or out of print and extremely rare. the lineup is rock solid from beginning to end.
Nail Distribution, info relative to the US version edited under license by B.S.I. Rec.

MUTE! MAGAZINE
Ambient-Industrial vs. Electronic-Dub vs. Hypnotic-Grooves. You got that right. There comes when everything runs its circular cycle and meets everything else, usually a big collision … / …Perfect for late-night cruising throught over-populated yet run-down downtown districts.
Z, 
www.mutemag.com