«

»

Philippe Cam

PHILIPPE CAM
« From Lagoon West »
(Traum Classics)
philippecam

Vétéran d’une certaine scène electro depuis le début des années 90s, Philippe Cam poursuit, en parallèle à ses activités technoïdes, son travail de compositeur pour le monde du théâtre, de la danse et du cinéma. Ce parcours hybride, loin des préoccupations juvéniles du clubber lambda, lui vaut peut-être un manque de notoriété dans ce milieu plus préoccupé par la force de frappe des breakbeats que par la finesse des textures ou la complexité des accords déployés… Pour les mélomanes du 3ème millénaire, par contre, c’est un grand nom. Un très grand nom. C’est un peu l’équivalent d’un Steve Reich de l’ambient-electronic-groove ! Cette comparaison n’est pas anodine, car Philippe Cam opte pour une épure minimaliste, un clavier dominant qui trace ligne mélodique envoûtante et des boucles répétées qui éclipsent pratiquement toute rythmique. Cette marque de fabrique aisément reconnaissable dès les premières mesures se retrouve pleinement sur les tracks d’ouverture de cette anthologie : « Mixte », « Köln » et « LFO drive » (plébiscité par Richie Hawtin himself…). Cette facture s’avère parfois plus lumineuse (« Caddies day ») ou presque dubby sur « Unicef Christmas card ». L’ensemble des morceaux a été remastérisé pour cette édition estampillée « classics ». On note aussi deux remixes deep-tech assurés par Salz. Mais la pièce maîtresse de ce corpus demeure « Karine » : une longue et superbe dérive mélodieuse, magique et hypnotique, à l’égal de certaines « beatless versions » de Kaito, par exemple.
> www.traumschallplatten.de

 

Laurent Diouf
publié sur Digitalmcd.com, mai 2011