«

»

Michael Moorcock

Le Nomade du Temps
Œuvre annexe au regard de ce que Michael Moorcock a pu pondre par ailleurs, Le Nomade du Temps est un ensemble de « chroniques uchroniques » attribuées à un dénommé Oswald Bastable : Le Seigneur des Airs, Le Léviathan des Terres et Le Tsar d’Acier (éditées naguère chez Opta / Galaxie-bis, et rééditées aujourd’hui par Folio SF). Ce capitaine en mission aux confins de l’Empire britannique au début du XXe siècle va, à la faveur d’un accident, basculer dans le futur. Mais ce futur ne correspond pas au nôtre. D’ailleurs, certains éléments du décor sont presque steampunk avant l’heure… Bref, nous re-voilà une fois de plus confronté aux paradoxes temporels et autres glissements « quantiques » de l’histoire, avec force situations géo-politiques terrifiantes. Lorsque ce décalage s’ancre plus loin dans l’histoire humaine, c’est encore plus vertigineux. Et si… que ce serait-il « passé » ? L’éternel questionnement.

Michael Moorcock, Le Nomade du Temps (rééd. Folio SF)

Laurent Diouf
publié dans MCD #51, mars-avril 2009