«

»

Kompakt Benefit

KOMPAKT BENEFIT
« Compilation For Japan »
(Kompakt)
kompaktbenefit

Le tremblement de terre qui vient de ravager une partie du Japon est propice à des initiatives que l’on croyait réservées au Tiers-Monde… À peine les premières répliques se sont-elles faites sentir que les majors ont déjà dégainé des compilations assemblées à coups de hache, réquisitionnant les ténors des charts et exhumant des archives insubmersibles, pour faire appel à notre générosité. Le « music-business » n’est jamais en reste quand il s’agit de surfer sur les émotions pour engranger de l’argent… Mais aucune tragédie, si grande soit-elle, ne nous fera renoncer à nos goûts musicaux… Même pour une bonne cause… Cela dit, grâce au label Kompakt, nous avons une alternative. En effet, cette structure tentaculaire entraîne à sa suite, et au bénéfice de la Croix Rouge, de nombreux représentants de la scène minimal-techno allemande. Disponible exclusivement en support digital contre la somme de 7,99 euros, cette compilation regroupe quasiment tous les labels qui comptent dans le domaine: BPitch Control, Monika Enterprise, Dial, Italic, 200 Records, Freude Am Tanzen, Ostgut Ton, C.Sides, Raster Noton, Musik Krause… Au total, pas moins de 34 acteurs majeurs; dont Marsen Jules, Ezekiel Honig, Jahcoozi, Wolfgang Voigt, Efdemin, Antonelli, Lawrence, Michael Mayer, Glitterbug, Anne-James Chaton, DJ Olive… On dirait presque l’affiche d’un festival… Peu d’inédits, mais ce n’est pas le but du jeu, dans ce tracklisting pléthorique qui surfe sur des ambiances mélodieuses et mi-tempos, avant de s’orienter vers des compositions plus rythmées où la basse est prépondérante. On en oublierait presque l’évènement dramatique mobilisant tous ces musiciens et DJs. Surtout à l’écoute de Kaito qui, fidèle à son habitude, jongle avec des lignes mélodiques qui s’alanguissent sur des rythmiques pondérées (« Open my window », une des rares exclusivités avec celle de SCSI-9).
> http://kompakt-japan-benefit.bandcamp.com/

 

Laurent Diouf
publié sur Digitalmcd.com, avril 2011