«

»

J.T. Leroy

SALE MÔME !

Avouons-le, on a beau ne pas aimer les enfants, on ne peut pas s’empêcher d’avoir un peu de compassion pour Jérémie, le héros malheureux du nouveau roman de J.T. Leroy (auteur de Sarah et scénariste de Gus Van Sant pour Elephant). Quel âge a-t-il ? 11 / 12 ans ? Toujours est-il qu’un beau matin, on l’arrache à ses jouets et à ceux qu’il considérait jusqu’ici comme ses parents. C’est sa mère, pute et toxico notoire, qui vient de le récupérer. Son cauchemar commence. Il n’aura plus comme cours de récré que la banquette arrière d’une bagnole, les parkings et les chambres sordides des motels. Plus de bonbons, mais du speed et d’autres substances qui le font vomir et s’évanouir… Et ses compagnons de jeu sont des routiers qui le violent dans leur cabine avec la complicité active de sa chère môman… Parfois, à la faveur de rencontres ou de placements hasardeux (l’ennemi du Mal n’est pas forcément le Bien…), son sort semble suspendu. Mais bien vite, il replonge en enfer. Le pire, c’est que Jérémie y prendra goût ! Il finira par devenir un vrai masochiste et accessoirement par se travestir pour ressembler à cette mère indigne… Une histoire d’amour moderne, finalement. Parallèlement à la parution de ce livre sulfureux, l’adaptation ciné est sortie dans les salles. Réalisé par Asia Argento avec Michael Pitt, Peter Fonda (dans le rôle du grand-père, un pasteur ultra-croyant et sadique), Ornella Mutti et l’apparition fugitive de Lydia Lunch en nurse et Marylin Manson (non maquillé !) en pédophile…

J.T. Leroy, Le livre de Jérémie, (Denoël & D’Ailleurs)

Laurent Diouf
(Coda, février 2005)

jtleroy