«

»

Janek Schaefer

JANEK SCHAEFER
« Migration »
(Bip Hop)
jchaefermigration
La danse contemporaine est de plus en plus friande d’expérimentation musicale. Mais à l’exemple des installations sonores, les bandes-son ou compositions exclusives qui accompagnent les ballets sont parfois indéchiffrables sur disque; tant ce genre de textures acoustiques est inséparable de sa « mise en situation »… Un CD étant dénué du contexte, du mouvement, des visuels et, en l’occurrence, des corps qui structurent ce type d’environnement sonore. Pourtant l’écoute cette « migration », conçue à l’origine pour la chorégraphe Noémie Lafrance, n’en est pas moins évocatrice. Les 5 pièces qui composent ce digipack ont été rassemblées pour former un véritable album. Entre field-recordings (« To Nairobi to Manaus to Walton » / « To Lourdes to Madrid ») et plages dark-ambient (« To New York to Eugenie to Perth »), Janek Schaefer nous entraîne dans un univers musical à part. Un paysage abstrait, si ce n’est abrupt, esquissé avec textures granuleuses, des bruissements insolites, des drones, des bruitages numériques, des bourdonnements étranges, un soupçon de musique concrète, quelques cliquetis numériques, une atmosphère post-industrielle et des gazouillis d’oiseaux…

Laurent Diouf
publié dans Coda #119, février 2006