«

»

Heinlein

heinleinL’ÂGE DES ETOILES

Destination lointaine avec L’âge des étoiles de Robert Heinlein. On le sait, le protocole pour se pro-jeter aux confins de l’univers, repose sur deux éléments clefs : le système de propulsion et la temporalité soumise, comme chacun sait depuis Einstein, aux dures lois de la relativité. Faute de résoudre cette équation, il faut au moins trouver une astuce pour communiquer compte tenu de cette distorsion spatio-temporelle. L’Institut de Recherches Prospectives a trouvé la parade en mobilisant (c’est le terme…) des jumeaux et autres progénitures monozygotes présentant comme phénotype une forte propension pour la télépathie… Ainsi, on embarque un lascar sur un vaisseau intergalactique tandis que son frère, resté sur terre, assure la liaison avec le centre de commande; en espérant que cette foutue expédition finisse par trouver un havre de paix pour l’humanité qui n’en finit plus de dépérir, victime de surpopulation, pollution et autres joyeusetés du même acabit. Mais cette communication télépathique ne préserve pas des embûches qui constellent (ah ah…) une expédition de ce genre et n’atténue pas non plus le creuset du temps qui fait son œuvre sur celui resté au bercail…

Robert Heinlein, L’âge des étoiles (rééd. Le Livre de Poche)

Laurent Diouf
publié sur Digitalmcd.com, avril 2011