«

»

Harlan Ellison

Dérapages
On réaffirmera, notre attachement pour la nouvelle. Ce format court — très exigeant sur le plan de l’écriture et surtout de la construction du scénario — étant propice à tous les Dérapages comme on peut le constater avec Harlan Ellison. Au travers d’une vingtaine de récits qui jouent autant sur la forme que sur le fond, l’ancien enfant terrible de la SF, ainsi qu’on a coutume de le présenter depuis ses dangereuses visions, nous fait basculer dans un « troisième monde » peuplé de souvenirs et de mythes qui révèlent souvent le visage monstrueux de toutes les religions. Une thématique qu’il a toujours affectionnée (cf. Ainsi sera-t-Il, La Bête qui criait amour). C’est à se demander, d’ailleurs, comment les breloques du christianisme (croix, eau bénite) peuvent venir à bout des vampires…

Harlan Ellison, Dérapages (Folio SF)

Laurent Diouf
publié dans MCD #13, janvier 2004