«

»

Hal Duncan

Vacances aidant, nous sommes (enfin) parvenus à bout de Vélum, le livre de toutes les heures (1/2) de Hal Duncan. Une somme cosmique et métaphysique. 700 pages — 666 pour les "puristes" — pour ce 1er tome, le 2e est attendu dans les mois qui viennent. Ardu. Touffu. Postulat : Dieu est mort ou plutôt, il a disparu. Il s'agit bien sûr d'une divinité à l'ancienne, propre à générer une religion du livre… Ses suppôts (anges ou démons, finalement, on ne sait pas trop) entrent dans la ronde infernale propre à la comédie du pouvoir. Et la SF dans tout "ça" ? Et bien, c'est évidemment l'occasion de parler d'autres mondes (et futurs) possibles…

Hal Duncan, Vélum, le livre de toutes les heures (1/2) (Denoël / Lunes d'encre)

Laurent Diouf
publié dans MCD #54, sept.-oct. 2009