«

»

Greg Egan

gregegan3RADIEUX

Fichage génétique, passeport biométrique, drônes à caméra thermiques… Nous commençons à entrevoir le pouvoir de nuisances des bio-technologies alors que nous n'avons pas fini de mesurer l'ampleur de la révolution numérique… Pas sûr, finalement, que le futur ne soit pas encore écrit. Ce n'est en tout cas plus un mythe, c'est presque une réalité. Et c'est cette proximité qui fait la "force majeure" des nouvelles écrites par Greg Egan. Objet d'une édition intégrale raisonnée publiée par Le Bélial', Radieux est le deuxième tome de ses nouvelles qui, pour la plupart, sont structurées autour d'un postulat biologique. On pourrait ainsi très bien imaginer que la bio-masse qu'il décrit dans "Paille au vent" existe vraiment, suite à un accident de laboratoire ou autre fausse manip d'une multinationale. Résultat, un bouillon de culture aussi résistant qu'un virus, une jungle en constante expansion que rien ne semble vouloir arrêter. Les politiques envisagent une "réhabilitation thermo-nucléaire", c'est dire la virulence de ce fléau organique qui menace un monde où les ados clignotent déjà comme des lucioles; les modifications génétiques ayant remplacé avantageusement les tatouages et piercing d'antan… En attendant, la "chose", abrite des guérilleros et des narco-trafiquants. Genre zone tribale, version bio-tech… Et un chimiste dissident a décidé de renforcer les effets ce "sanctuaire"… Dans une autre histoire, "L'Eve mitochondriale", Greg Egan brode autour de l'idée d'ancêtre commun et d'identification ADN. De l'importance politique de la paléogénétique… Une thématique de saison. Enfin, dans le texte éponyme de cette anthologie d'exception, il décrit un "piège nécrobiotique" aussi sympathique qu'une grenade à manche. Tous en chœur : c'est la bombe humaine

Greg Egan, Radieux (Le Bélial')

 

Laurent Diouf
publié dans MCD #41, juillet-août 2007