«

»

Eric Sadin

esadinLA VIE ALGORITHMIQUE

Éric Sadin poursuit et affine sa critique de la numérisation de notre société. Ce troisième volet, qui arrive après Surveillance Globale, enquête sur les nouvelles formes de contrôles (2009) et L’Humanité Augmentée, l’administration numérique du monde (2013), focalise essentiellement sur la problématique liée à la collecte des données (big data), au diktat du temps réel, aux objets connectés et à leur flux « régulé » par des algorithmes (PageRank, pour citer l’emblématique protocole de Google). Data marketing, quantification de soi, privatisation de l’attention, subjectivité partagée

On ne saurait trop rappeler à tous les « renonçants », à tous ceux qui acceptent sans sourciller d’être réifiés au travers de leurs activités numériques, à quel point cette auto-délation, cet asservissement volontaire à la logique du renseignement numérique ne va pas de soi. Loin d’être une charge technophobe d’arrière-garde, cette critique de la raison numérique est au contraire salutaire, alors que nous sommes de plus en plus captifs des constructeurs informatiques et des règlements étatiques. C’est d’ailleurs sur le plan éthique et politique que se situe ce combat. Il s’agit bien, pour reprendre la formule d’Éric Sadin, de « rapatrier la technique dans le champ politique ».

Vaste programme, alors que nous sommes sous l’emprise de gadgets informatiques avant même d’avoir la moindre conscience politique, que l’on peut se demander, genre « controverse de Valladolid 2.0 », si « conscience » et « politique » il y a dans la boîte noire des geeks… En réponse, Éric Sadin préconise des stratégies d’évitement contre le « techno-pouvoir » en appelant, par exemple, à développer des temporalités contradictoires ou divergentes, à vivre à « contre-temps », à défendre une asymétrie de compétences, à préférer une rationalité « lettrée » au lieu d’une réalité « chiffrée ». Un mode de survie que tous les « irréguliers » connaissent bien. Et ce, bien avant notre soumission au numérique…

Éric Sadin, La Vie Algorithmique : critique de la raison numérique (Éditions L’Échappée, 2015)

 

Laurent Diouf
publié dans MCD #78, juin-août 2015