«

»

Edward Whittemore

Les Murailles de Jéricho
Le Quatuor de Jérusalem d'Edward Whittemore se "double" d'un récit en parallèle : Les Murailles de Jéricho. Un roman qui peut se lire indépendamment des trois tomes parus précédemment. Une mise en abîme. Situé sur le même continuum historico-géographique (Israël et le conflit du Moyen-Orient, du XIXe siècle à la Guerre des Six Jours), l'angle d'approche est plus réaliste. Les premiers volumes de cette fresque se situaient à la croisée de la science-fiction et du dynamitage humoristique; une prouesse vu le sujet traité. La trame : une série d'accidents, de "hasards", où s'entrecroise une galerie de personnages improbables (un faussaire qui réécrit la bible pour de "vrai", un homme-médecine irlandais au chevet d'irréguliers et de leurs illusions perdues, un Lord Anglais auteur d'une encyclopédie du sexe, un Black aux yeux bleus qui vend de la poudre de momie…). Dans Les Murailles de Jéricho, l'esprit tourmenté d'un espion errant en Syrie, la realpolitik et la mystique millénaire commandant cette région du monde sont au cœur d'une intrigue laissant transparaître la vie antérieure d'Edward Whittemore, ancien agent de la C.I.A.…

Edward Whittemore, Les Murailles de Jéricho (Robert Laffont / Ailleurs & Demain)

Laurent Diouf
publié dans MCD #45, mars-avril 2008