«

»

Douglas Adams

dadamsFONDS DE TIROIR

Rien de tel qu'un "dernier restaurant avant la fin du monde", histoire de pouvoir s'interroger, repu, sur "dieu, l'univers et le reste", vu que la terre va être atomisée pour dégager le trajet d'une autoroute de l'hyper-espace, etc. Douglas Adams a laissé derrière lui des Fonds de tiroir. Des datas posthumes, extraits du disque dur de son Mac, que l'on ronge jusqu'au bout comme une carcasse de poulet. Des entretiens, des notes, l'ébauche d'un roman inachevé et des articles inédits qui, une fois compilés, constituent en creux son auto-biographie. En lisant ce recueil, on pense aussi à celle du regretté Graham Chapman (Autobiographie d'un menteur); tant les Monty Python et l'auteur du Guide du routard galactique auront partagé le même art du non-sense. Neil Gaiman a consacré une étude généalogique à ce "guide", opéra cosmique loufoque, qui engendra de multiples avatars après avoir été d'abord une série de sketches écrits pour la radio. Je vous recommande chaudement celui du kamikaze: à combien de missions avez-vous participé ? Dix-neuf, mon commandant. Alors, voyons: pas trouvé la cible, pas trouvé la cible, me suis perdu, pas trouvé la cible, ai oublié mon bandeau, pas trouvé la cible, pas trouvé la cible, bandeau glissé sur les yeux, pas trouvé la cible… migraine ??? Bandeau trop serré, mon commandant.

Douglas Adams, Fonds de tiroir (Folio SF)
Neil Gaiman, Pas de panique ! Douglas Adams et Le guide galactique (Folio SF)

 

Laurent Diouf
publié dans MCD #17, mai 2004