«

»

Digital Magma

jyleloupdigitDIGITAL MAGMA

Des plus savants (Stéphane Hampartzoumian, Effervescence techno) aux plus foisonnants (Ariel Kyrou, Techno rebelle), on ne compte plus le nombre d’ouvrages consacrés à l’histoire de la techno. Mais il est toujours intéressant de croiser les points de vue émanant d’acteurs ou de spectateurs de premier plan. La vision de Jean-Yves Leloup, journaliste, DJ et « architecte sonore », est assurément précieuse au regard de ses multiples activités (Coda, FG, Trax, Radio Mentale, etc.). Il avait co-signé en 1999, avec Jean-Philippe Renoult et le photographe Pierre-Emmanuel Rastoin, un des premiers « beaux livres » consacrés au genre, Global tekno : voyage initiatique au cœur de la musique électronique. Là, il revient sur les pratiques (mix, sampling, playlist, vidéo, pseudo, etc.) inhérentes aux musiques techno-logiques. Et surtout, il nous livre ses réflexions sur les implications du passage de l’analogique au digital. Cette « numérisation du monde » touchant l’ensemble des activités humaines, faut-il le rappeler… Si certains secteurs n’ont pas encore complètement basculé, en revanche, dans le domaine musical les jeux sont faits. Les gémissements des majors n’étant que les derniers soubresauts d’un phénomène irréversible. Comme le fait remarquer Jean-Yves Leloup, cette (r)évolution électronique a complètement redéfini la notion d’écoute, d’échange, de création, de « présence » musicale. Ultime étape, la dématérialisation de la musique (Internet, mp3) renforce sa multi-diffusion en réseau, si ce n’est en flux…

Jean-Yves Leloup, Digital Magma : de l’utopie des raves parties à la génération iPod (Scali)

 

Laurent Diouf
publié dans MCD #38, janv.-fév. 2007