«

»

Clifford D. Simak

Voisins d'ailleurs
Clifford D. Simak préfère parfois l'environnement rassurant — du moins, en apparence — des grandes plaines agricoles américaines en guise de décor. Ainsi dans son recueil Voisins d'ailleurs, il fait une nouvelle fois preuve de son goût pour une science-fiction "rurale" ("La maternelle", "Le bidule", "Le voisin"). Mais comme dans beaucoup de ses écrits, l'insolite se niche dans le quotidien et le banal (cf. Au carrefour des étoiles). Autre constance, la présence d'un objet ou d'une machine qui "apparaît" et bouleverse le rapport au monde ("Le cylindre dans le bosquet de bouleaux", "La photographie de Marathon"). L'utilité exacte de l'artefact restant souvent sujet à caution, faute de compréhension et/ou d'intention claire quant à sa nature ("La fin des maux").

Clifford D. Simak, Voisins d'ailleurs (Le Bélial')

Laurent Diouf
publié dans MCD #53, juillet-août 2009