«

»

Clicks & Cuts 3

CLICKS & CUTS 3
(Mille Plateaux)

Tout ou presque a déjà été dit sur les clicks et les cuts qui parsèment aujourd'hui la quasi-totalité des productions "minimal-electronic". Et c'est peut-être pour cette raison que ce troisième volume ne s'accompagne d'aucun texte théorique et explicatif comme c'était le cas sur les deux premiers volets. Mais il est vrai que Mille-Plateaux n'a désormais plus l'apanage de ce courant qu'il a contribué à faire émerger. D'autres labels Allemands ont à leur tour développé et adapté ce type de texture sonore à base de bruits parasites. Scape, pour le versant abstract-dub. Kompakt & Co pour la version technoïde. Karaoke Kalk sur un format plus pop… Qui plus est, ce procédé a conquis d'autres territoires : la Suède via Mitek, la France grâce à Bip Hop (l'honneur est sauf) ou bien encore Intr_Version au Canada. Bref, cette scène s'est éclatée, diversifiée. Ce que traduit bien le tracklisting de cette double compilation. Synthétiques, organiques ou abstraites, les compositions ont d'une manière générale un aspect groovy plus affirmée. Passons sur quelques titres atypiques qui font tache, telles les dérives vocal & clubby de MRI et Luomo ou la comptine elektro de DAT Politics. Et attardons nous sur l'approche plus électronique et rigoureuse de Frank Bretschneider, Michael Stavöstrand, Swayzak, RechenZentrum et Robin Judge ainsi que sur la virgule indus de Tim Hecker.

Laurent Diouf
publié dans MCD #01, janvier 2003