Chroniques Martiennes

Transformer l'Iliade & L'Odyssée en "chroniques martiennes" : telle était la lourde entreprise dans laquelle s'était lancé Dan Simmons avec Ilium. Un pavé paru il y a deux ans en version française. L'auteur de l'incommensurable épopée planétaire Hyperion et de L'Échiquier du Mal plongeait ses fidèles lecteurs dans un récit homérique (ben, oui... !) où voisinent télé-déplacements quantiques, post-humains presque immortels, intelligence bio-artificielle, nanotechnologies, robots extraterrestres, chevaux holographiques, intrigues divines, bassesses humaines et quêtes métaphysiques… Le tout séquencé en récits multiples et parsemés de références à Proust, Shakespeare, Keats, Joyce, Nabokov… Fin du premier acte, après plus de 600 pages touffues. Limite hard-science par moments. Souvent épiques. Parfois mêmes impertinentes ! La suite annoncée vient de paraître, logiquement intitulée Olympos. Il n'est pas sûr qu'elle répondra aux questions laissées en suspend à la fin du premier tome — La "nouvelle" guerre de Troie sera-t-elle conforme à son modèle ? L'alliance entre les Achéens et les Troyens parviendra-t-elle à menacer les hommes-dieux d'Olympos bunkerisés sur Mars ? — mais elle devrait captiver ceux (et en particulier les Américains…) qui ont peur de voir ce qui reste de la Terre disparaître sous coup de "L'Épée d'Allah". Un sous-marin doté de missiles avec des ogives capables de générer des trous noirs.

Laurent Diouf

Dan Simmons, Olympos (Robert Laffont, coll. Ailleurs & Demain, 2005)

Lien Permanent pour cet article : http://www.wtm-paris.com/chroniques-martiennes/