«

»

Chris Watson

CHRIS WATSON
« Weather Report »
(Touch)

Chris Watson est un chasseur de sons. Un véritable aventurier qui parcourt, tel un ethnologue, les régions reculées de notre planète à la recherche de trésors acoustiques. Cet album est fruit de sa dernière collecte qui l’a mené sur les terres des Massaïs, au Kenya, au fin fond des Highlands, en Écosse, ainsi qu’à Vatnajökull, un glacier perdu à l’extrême nord de l’Islande. Trois paysages différents qu’il nous restitue, dans leur plénitude respective. Trois ambiances sonores prises sur le vif. Sans fioritures, ni effets. Chris Watson nous fait redécouvrir le pouvoir évocateur du bruit, des bruits naturels. De la savane africaine, nous percevons la chaleur étouffante, le pas mat des bergers sur le sol, les plaintes de leur troupeau, le grondement des bêtes sauvages qui rodent, le bourdonnement des insectes… Du pays des hautes terres, nous parvient la rumeur de l’automne, puis nous ressentons la rudesse de l’hiver et ses habitants… Enfin, nous éprouvons l’immensité, le vide et le danger du désert glacé qui se traduit par du souffle, des crissements et des explosions sourdes. Issu de la scène industrielle dont il fut l’un des pionniers au sein de Cabaret Voltaire, Chris Watson s’est vu notamment décerné un prix pour ses travaux naturalistes en 2000, lors de l’ARS Electronica Festival à Linz, en Autriche. Outre ses prestations en tant qu’ingénieur du son pour la BBC et des films documentaires, il a également apporté son soutien technique à AER, Biosphere, Fennesz, Hazard, Philip Jeck et Mika Vainio !

Laurent Diouf
publié dans MCD #07, juillet-aout 2003