«

»

Chinese Whispers

CHINESE WHISPERS
(The Sprawl Imprint)

Comment innover dans le domaine du remix et de la compilation ? Réponse : en faisant le coup du cadavre exquis ! Démonstration. Stereolab génère des sons bruts sur diverses machines puis ils refilent le tout à Sons Of Silence qui trouvent le moyen de se démerder avec "ça" pour en faire un titre techno assez rond. À leur tour, ils ne laissent dépasser que quelques samples dont Mike Paradinas s’empare avec aisance. Le processus se poursuit avec Freeform qui passe à son voisin, lequel fait tourner à Bedouin Ascent, etc. Au fur et à mesure les morceaux sont de plus en plus déjantés et furieusement électroniques; tout en ayant une autonomie propre. On est loin de la banale succession de variations sur un même thème… Cet exercice pourrait se poursuivre ad vitam æternam… Mais c’est T Power qui se retrouve en bout de piste. Que faire ? Botter en touche ! Façon retour à l’envoyeur : et Stereolab est obligé de re-créer un mix avec des sonorités qui ne leur appartiennent déjà plus. L’arroseur arrosé version electronica en quelque sorte… L’ensemble des titres est d’ailleurs aussi saccadé que les images d’un vieux film muet ou celles de certains sites internet !

Laurent Diouf