«

»

Charles Stross

Crépuscule d'acier
De la science-fiction "grand format", avec moult galaxies lointaines, planètes-mondes, civilisations high-tech, vaisseaux intergalactiques, stratégies guerrières, énigmes spatiales et, accessoirement, brouillage temporel… C'est le credo de Charles Stross dans Crépuscule d'acier, qui nous embarque au XXVe siècle, dans un space-opera "baroque" sous des dehors rigoureux. Le "système technicien" règne en maître, mais, contrairement à ce que l'on pourrait croire, cela permet à un modèle social plus hédoniste de s'épanouir. Le bonheur étant au bout du portable… Bref, tout serait pour le mieux dans ce meilleur des mondes s'il ne subsistait pas une bande d'affreux réactionnaires, capitalistes de surcroît… Le clash est inévitable. Il se fera à coup de saut quantique et de singularité informatique…

Charles Stross, Crépuscule d'acier (Le Livre de Poche)

Laurent Diouf
publié dans MCD #49, nov.-déc. 2008