«

»

J.G. Ballard

Hautes Altitudes
On conseillera vivement le recueil J.G. Ballard, Hautes Altitudes, placé sous la direction du musicien Jérôme Schmidt et d’Émilie Notéris (dont on lira avec une passion sanguinaire Cosmic Trip). Une fiction lycanthrope et graphique bien dans l’esprit de cet éditeur… Ensemble, ils ont sollicité une dizaine d’intervenants; notamment Jacques Barbéri, David Cronenberg, Norman Spinrad et Bruce Sterling ! Tout ce beau monde dissèque l’œuvre de Ballard, allant jusqu’à étudier les différentes couvertures de Crash, révélatrices de la manière dont ce livre a successivement été perçu. Ballard a créé une œuvre à part, une fiction expérimentale qui a abandonné le lointain (space-opera) au profit d’un futur proche et de ses mythes. Un avenir urbain et désenchanté, sur lequel plane l’ombre de la « catastrophe qui vient ».

J.G. Ballard, Hautes Altitudes (è®e)

Laurent Diouf
publié dans MCD #50, janv.-fév. 2009