«

»

Art Génératif

artgeneratifART GÉNÉRATIF

Parmi les multiples procédés, techniques et dispositifs mis en œuvre dans les créations numériques, les programmes algorithmiques apportent une dimension particulière. Ils donnent l’illusion d’une vie autonome à une œuvre et semblent accroître son potentiel d’interactivité au point que l’artefact en question semble échapper à son créateur… Et l’artiste se rêve en démiurge… C’est ce que laisse à penser l’essai de Pierre Berger & Alain Lioret intitulé L’art génératif : jouer à Dieu… un droit ? un devoir ? Pour autant, l’art génératif ne saurait se résumer à une série d’équations absconses en guise de « premier moteur »… C’est surtout et avant tout une question d’attitude. Le maître mot de cette attitude étant « aléatoire ». L’art génératif précède donc l’arrivée de l’informatique. Les mathématiques et la robotique n’étant que le moyen pour l’artiste de prolonger son intention, sa perception, son interprétation, ses émotions…

Pierre Berger & Alain Lioret, L’art génératif : jouer à Dieu… un droit ? un devoir ? (L’Harmattan / coll. Histoires et idées des arts)

Laurent Diouf
publié dans Digitalarti Mag #12, janv.-mars 2013