«

»

Andrew Weiner

Boulevard des disparus
La notion de plafond de verre étendu au réel dans son ensemble : en résumé, tel est c'est le schéma directeur de l'intrigue du Boulevard des disparus, un roman inédit d'Andrew Weiner. Sauf qu'il ne s'agit pas de discrimination, mais de substitution. Un univers "dickien" au possible. Lorsque l'on veut aller au bout du monde, ou plutôt de la ville, on se heurte à une barrière infranchissable. Mais la plupart des gens ne s'en soucient guère. Ils sont anesthésiés par des psychotropes mémoriels ou alors ce sont des clones mis en place par les extra-terrestres. Certains, pourtant, restent lucides et font de la résistance. Ils constellent les murs de graffitis (rêve toujours, franchis la limite, la fin est à nos portes…) et réclament l'anamnèse, la fin de l'amnésie…

Andrew Weiner, Boulevard des disparus (inédit, Folio SF)

Laurent Diouf
publié dans MCD #35, juillet-août 2006