«

»

Actuel Remix

ACTUEL REMIX
"Metropolis"
(Arfi)

metropolis

Ce double-digipack est à ranger précieusement à côté des "recompositions" electro-techno de Ravel, Mahler et, dans un autre genre, de Steve Reich, opérées par Matthews Herbert, Jim Tenor ou Carl Craig & Moritz von Oswald pour la prestigieuse société d'édition Deutsche Grammophon. Bien que le contexte soit différent, puisque nous sommes ici dans le domaine du "ciné-concert". Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'œuvre maîtresse de Fritz Lang, Metropolis (1927), se voit affublée d'une bande-son contemporaine. On passera pudiquement sur la version clinquante de Giorgio Moroder dans les années 80s, pour évoquer Jeff Mills et Art Zoyd qui se sont eux aussi livrés à cet exercice de style avec un bien meilleur résultat à l'orée des années 2000.
Le duo Actuel Remix (Xavier Garcia et Guy Villerd) s'inscrit à la suite de ces "reboot" sonores de ce fameux film — muet dans sa version d'origine (une orchestration symphonique composée par Gottfried Huppertz devait être jouée, en direct, lors des projections) — à l'occasion de la sortie de la version intégrale restaurée. Pour le label Arfi, gravitant plutôt dans le monde du jazz avant-gardiste et des musiques improvisées, Xavier Garcia et Guy Villerd ont choisi de télescoper deux mondes acoustiques : celui de la musique "formaliste et mathématique" de Iannis Xenakis et celui de la techno minimaliste de Richie Hawtin aka Plastikman.
Télescoper car il s'agit moins d'un "(re)mix" que d'une superposition, bien agencée, de ces deux univers musicaux auxquels ils adjoignent un habillage subtil via leurs laptops. Nous y retrouvons l'emphase, la frénésie et la dramaturgie symphonique de Xenakis surlignée par les mélodies acides et les rythmiques hypnotiques et caverneuses de Richie Hawtin (cf. "Bureau", "Robot", "Émeutes", "Générique"). La complexité acoustique alliée au rigorisme électronique entre ainsi en correspondance avec les images en noir et blanc de ce chef d'œuvre cinématographique.
> www.arfi.org

 

publié sur Digitalmcd.com, février 2014